Aller au contenu principal

EPL de Montmorot (39)

Actualités

Damien : lycéen et futur agriculteur

Article réalisé par 2 étudiants de BTS GENA dans le cadre d'un cours TEC

Damien : lycéen et futur agriculteur

 Damien a choisi d’intégrer le Lycée agricole de Montmorot en classe de Seconde professionnelle Productions Animales à la rentrée 2009.Il assume pleinement son nouveau statut de lycéen et les changements induits par l’internat.

 Nous pensions le trouver nerveux, embarrassé et timide. Nous étions persuadées que nous aurions face à nous un " petit nouveau " encore angoissé par sa rentrée. Mais ce fut tout le contraire. Élève depuis un mois au lycée agricole de Montmorot, Damien a déjà trouvé ses marques. D'ailleurs, lorsque nous l'interrogeons sur sa rentrée, il la qualifie de " tranquille " en haussant les épaules : pour lui, tout cela est déjà loin.

En fouillant dans ses souvenirs, il admet néanmoins qu'" au début, ça faisait bizarre ". Il est vrai que pour lui, le changement est brutal : passer du collège de Cuisery (71) à la classe de Seconde professionnelle Productions Animales d'un lycée agricole n'est pas anodin: " tout est plus grand, et ce n'est pas le même fonctionnement : on est plus autonome, les profs sont plus cool, on fait plus confiance aux élèves, et puis il y a l'internat ". Ce dernier n'a jamais représenté un obstacle pour Damien, bien au contraire : " C'est là que l'on apprend vraiment à se connaître ". Être dans des chambrées de huit personnes ne lui fait pas peur : c'est pour lui une occasion de s'amuser et de partager dont il ne compte pas se priver.

D'ailleurs, les parents de Damien sont certainement plus inquiets que lui. Pour eux, un aîné interne impose une organisation irréprochable pour le transport, et des week-ends plus chargés à cause des lessives regroupées sur deux jours! Mais Damien, lui, est déjà accoutumé au rythme de l'internat.

" Je veux être agriculteur "

 

C'est certainement parce qu'il sait ce qu'il fait ici que Damien est aussi sûr de lui : à la question : " Pourquoi un lycée agricole ? ", il répond avec force " Parce que je veux être agriculteur! ".

Cette passion semble pourtant originale, car Damien contrairement à beaucoup de ses camarades, n'est pas issu d'une famille d'exploitants agricoles. Lui, il a découvert l'agriculture dans la ferme de son voisin où, tout petit déjà, il passait tout son temps. Et sa passion pour ce métier n'a pas cessé de grandir ; au point que pour lui, l'orientation n'a pas été un choix cornélien : la filière agricole s'imposait comme une évidence. Le seule problème était de choisir dans quel lycée s'inscrire. Là encore, ce fut rapide : le lycée Edgar Faure lui ayant " tapé dans l'œil " lors des journées portes ouvertes (une passion cachée pour la brique?!), il s'est inscrit, et le voilà parmi nous, à l'aise comme un poisson dans l'eau.

Depuis la rentrée, des habitudes se sont inévitablement installées dans les rares heures de temps libre que lui accorde son emploi du temps : dès qu'il en a l'occasion, Damien file faire du sport, sa seconde passion. Il est inscrit au club de badminton, et se hâte vers les terrains à la moindre occasion. Le soir, il écoute du hard-rock avec ses amis. Et bien sûr, il se rend sur l'exploitation agricole du lycée. Cette ferme pédagogique lui permet de rester proche de cet univers qui le passionne, ce qu'il trouve enrichissant. De plus, il s'agit d'un outil pédagogique très apprécié : " Avec l'AOC Comté, ils ne travaillent pas comme chez nous, ça permet de voir d'autres méthodes ".

Quant à sa classe, nous ne surprendrons personne en disant que Damien s'y trouve bien : " Une bonne classe, cool et décontractée ". Selon lui, cette entente est due au stage d'intégration organisé dès la première semaine, qui a immédiatement créé des liens dans la classe. Le fait qu’elle compte un faible effectif (18 personnes, 6 filles et 12 garçons) renforce encore l'unité de cette promotion.

C'est donc une rentrée cool, selon ses mots, qu'a effectué Damien au lycée agricole de Montmorot. Lui, ainsi que toute sa classe et ceux des quatre autres secondes se sont tranquillement mêlés à la vie lycéenne. Un mois après la rentrée, ils profitent de la quiétude d'un début d'année, sans se soucier de ce qui les attend par la suite. La vie lycéenne ne semble pas leur poser de problèmes. Attendons de les voir passer le Bac!!

 

 

DAUPHIN Lise

FAVIER Camille

GENA 2

Dans le cadre d'un cours de TEC

L'écriture journalisique