BTS Viticulture œnologie

Apprentissage

Mention agriculture biologique

Ce BTS permet de former des techniciens capables d’assumer des responsabilités dans les métiers de la vigne, du vin et de l’œnologie.

Débouchés

Métiers :

  • Gestionnaire de domaine viticole
  • Chef de cultures
  • Technicien de laboratoire
  • Chef d’entreprise viticole

Poursuite d’études :

  • Licence professionnelle

Condition d’environnement du métier : 

  • Travail physique en extérieur
Validation du diplôme

Contrôles en cours de formation et validation du diplôme par épreuves terminales

Capacités visées par le diplôme


Capacités générales

1. S’exprimer, Communiquer et comprendre le monde
1.1 Mobiliser les outils permettant de se situer dans la réalité économique et sociale
1.2 Identifier les causes et les conséquences des transformations de la société
1.3 Répondre à un besoin d’information par une démarche de médiation documentaire
1.4 S’exprimer à l’oral et à l’écrit dans des situations de communication variées
1.5 Interagir dans des situations de communication variées
1.6 Mobiliser ses capacités d’autonomie, d’organisation et de communication dans le cadre d’un projet
1.7 Analyser et argumenter dans le cadre d’un débat de société


2. Communiquer dans une langue étrangère en mobilisant ses savoirs langagiers et culturels.


3. Optimiser sa motricité, gérer sa santé et se sociabiliser
3.1 Mobiliser son intelligence motrice et gérer un projet de formation physique et sportive
3.2 Gérer un projet de formation physique et sportive


4. Mettre en œuvre un modèle mathématique et une solution informatique adaptés au traitement de données
4.1 Choisir et maîtriser un modèle mathématique adapté au traitement de données
4.2 Élaborer une solution informatique pour résoudre de manière autonome un problème de la vie professionnelle ou citoyenne


Capacités professionnelles

5. Analyser la filière et son évolution pour agir individuellement et collectivement
5.1 S’adapter aux évolutions des marchés en prenant en compte, à différents niveaux (mondial, européen, national et régional), l’évolution des goûts des consommateurs, des structures de production et de mise en marché, des accords européens et mondiaux concernant le vin
5.2 Assurer la veille juridique et réglementaire pour la prise de décision et la réaction aux imprévus
5.3 Identifier les possibilités d’action au sein de la filière


6. Analyser un système viti-vinicole au sein d’un territoire dans une perspective de durabilité
6.1 Analyser un terroir dans ses dimensions biophysique, historique et sociale
6.2 Évaluer les impacts environnementaux de l’activité viti-vinicole


7. Participer au pilotage de l’entreprise viti-vinicole
7.1 Élaborer des diagnostics partiels (patrimonial, social, financier, technico-économique) utiles à la compréhension du fonctionnement de l’entreprise viti-vinicole, dans une perspective de développement durable
7.2 Porter un diagnostic global sur l’entreprise viti-vinicole
7.3 Mettre en place un type de management durable en prenant en compte le besoin et l’offre de travail, les compétences.
7.4 Choisir un mode de mise en marché adapté à l’entreprise
7.5 Raisonner un choix d’investissement


8. Proposer un processus viti-vinicole dans une situation donnée.
8.1 Proposer, pour un ensemble de parcelles, des itinéraires techniques viticoles opérationnels et cohérents en fonction d’objectifs divers (quantité, qualité, cahier des charges, protection de l’environnement, organisation du travail, coûts)
8.2 Proposer des itinéraires d’élaboration et de conservation des vins opérationnels et cohérents en fonction d’objectifs divers (type, qualité, cahier des charges, protection de l’environnement, organisation du travail, coûts)
8.3 Evaluer les risques pour la santé et pour la sécurité, du processus viti-vinicole


9. Conduire un processus viti-vinicole
9.1 Choisir les matériels et équipements en prenant en compte les contraintes internes et externes de l’entreprise
9.2 Conduire un chantier en respectant les règles relatives à la santé, la sécurité et à la protection de l’environnement, et en se conformant à la réglementation
9.3 Conduire, dans le respect des objectifs, les travaux du vignoble en respectant les règles relatives à la santé, à la sécurité et à la protection de l’environnement,en se conformant à la réglementation et en réagissant aux imprévus
9.4 Conduire, dans le respect des objectifs, les travaux de vinification et d’élevage des vins en respectant les règles relatives à la santé, à la sécurité et à la protection de l’environnement, en se conformant à la réglementation et en réagissant aux imprévus
9.5 Mettre en pratique la gestion de la qualité et de l’environnement


10. Mobiliser les acquis attendus du technicien supérieur en viticulture-œnologie pour faire face à une situation professionnelle

10.1 Assurer la veille technologique pour son propre usage ou pour le compte de collaborateurs ou de tiers
10.2 Participer à des travaux de démonstration, d’expérimentation ou de recherche
10.3 Proposer des adaptations (choix stratégiques) du système viti-vinicole d’une entreprise à partir d’un diagnostic de durabilité
10.4 Formuler à partir d’un diagnostic de situation, pour des collaborateurs ou des tiers, un conseil clair, argumenté et opérationnel en matière de conduite et d’orientation du processus de production
10.5 Prendre des responsabilités et des initiatives dans le cadre de ses activités professionnelles 10.6 Communiquer en situation professionnelle

Enseignements dispensés
  • Éducation socio-culturelle
  • Langue vivante : anglais
  • EPS
  • Mathématiques/informatique
  • Chimie- biochimie
  • Œnologie
  • Techniques viticoles et œnologiques
  • Écologie
  • Agronomie – Biologie végétale
  • Économie générale
  • Gestion de l’entreprise
  • Qualité, santé, sécurité au travail

Conditions d’admission et d’inscription

Public concerné :
Jeunes âgés de moins de 29 ans révolus


Pré-requis
Etre titulaire d’un diplôme de niveau 4 – Bac techno, Bac général, Bac pro


Recrutement
Il se fait à partir de la fiche de préinscription

 

Organisation

Formation diplômante de 1400 heures sur 2 ans (dès septembre)


20 semaines  par an en présentiel au CFAa de Montmorot


27 semaines par an  en entreprise


5 semaines de congés payés par an


Diplôme accessible également en VAE et formation continue


Entrées et sorties permanentes


Insertion professionnelle

Contact

Référent de formation
Aude Delanoy
cfa.jura@educagri.fr


Contact gestionnaire des contrats
Canan Dulu
cfa.jura@educagri.fr


Référent handicap
Corinne Raquin
cfa.jura@educagri.fr

 

Financement – Rémunération

  • La formation est gratuite pour l’apprenti et pour son représentant légal.
  • Elle est financée par les OPCO du secteur privé et en partie, pour les collectivités territoriales, par le CNFPT et le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté.
  • Au cours de ses années de formation, l’apprenti perçoit un salaire qui dépend de son âge et de l’ancienneté dans son contrat. Il est calculé en pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel si son montant est plus favorable.

Atouts de la formation

Plateau technique de l’exploitation viticole de l’EPLEFPA

 

Organisation de salons

 

Voyage d’études : conférence biodynamie

 

Modules d’Initiative Locale :

  • intégrer en quoi la politique de production est intimement liée à la politique de commercialisation à instaurer pour optimiser les résultats de l’exploitation
  • découverte et acquisition des notions de traction animale en viticulture
Formation accessible à tous public en situation de handicap
Fiche de pré-inscription Fiche formation

Indicateurs 2021

93 %

Réussite

note
0.0 %

Rupture

75 %

Satisfaction